Le développement continu des connaissances

Knowledge Adobe Stock 246470475

Le savoir et le savoir-faire de nos consultants

Nous sommes des consultants en contrôle de projet.

Les clients font appel à des consultants pour deux raisons précises : soit ils ont besoin de personnel, soit ils ont besoin d’un savoir-faire spécifique. Les consultants de Proove sont le type de profil qui apporte son savoir-faire au client.

Jan Bouckaert
Stijn Van de Vonder

Des consultants au succès durable, ce sont des consultants de plus en plus intelligents. Nous devons rester en avance sur le marché.

Plus intelligent(e)s

Parmi nos six objectifs stratégiques, celui-ci peut être divisé en deux aspects distincts. Le premier concerne le développement individuel qui garantit que nos consultants sont aptes à fournir des services conformes à nos standards de qualité. Le second concerne notre savoir(-faire) collectif, qui génère une entreprise toujours plus intelligente.

L’article ci-dessous traite de ce second aspect.

Le développement des connaissances collectives est un processus continu. Pour garantir notre succès actuel, nous devons investir du temps, de l’argent et des ressources pour permettre à nos consultants de rester les plus intelligent(e)s. Nous promouvons l'innovation et les nouvelles technologies et nous cherchons toujours des moyens d’en apprendre plus.

Les moteurs de création de valeur

En tant que consultants, nous avons deux ‘moteurs de création de valeur’ à notre disposition :

  • Le moteur A, ce sont nos activités opérationnelles. Leur rendement est bien connu et la confiance règne.

  • Le moteur B, ce sont nos investissements dans le développement des connaissances. Un jeu qui coûte cher, dont le rendement - incertain - se fait à long terme.

Toutes bonnes intentions mises à part, la plupart des consultants ont tendance à jouer sur le moteur A, qui est accessible. Ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose, car cela signifie qu'ils sont très orientés client et prêts à se dépasser pour fournir la solution demandée.

Toutefois, pour accumuler du savoir(-faire), le moteur B ne doit pas être négligé. C'est ce moteur qui nous rend plus intelligents.

De connaissances en interne

Chez Proove, nous stimulons l’émergence des connaissances en interne. Nous consacrons 10 % de nos heures de travail au développement de celles-ci (... le moteur B). Nous disposons d’un flux de travaux dans notre système ERP (Odoo), dans lequel les consultants ont la possibilité de soumettre des cas d’entreprise, de demander des heures de concertation et des projets internes pour réfléchir à la stratégie. Toute l’équipe vote et après approbation, certains consultants peuvent ou doivent s’y atteler.

Un tableau de bord reprend les données d'Odoo (dont les horaires) pour suivre nos investissements. De manière surprenante, la tendance la plus importante que nous essayons de surveiller n'est pas de savoir si nous respectons le budget des investissements, mais plutôt de savoir si nous accordons une priorité suffisante à ces projets ciblant les connaissances. Passons-nous suffisamment de temps sur le moteur B?